Découvrez nos résidences

Des ateliers de vies au coeur des villes étudiantes.
Des appartements prêts à vivre, du studio au T3 en colocation.

Voir toutes nos résidences
Bordeaux-T3duplex-sÇjour

Réussir sa location étudiante lundi 10 juin 2019

Budget : les charges locatives pour un logement étudiant

Le premier appartement, c’est le début d’une nouvelle vie. Mais avant d’intégrer le logement dans lequel vous envisagez de faire vos études, il faut savoir que le loyer à payer sera souvent agrémenté de charges que le locataire devra régler. Des charges qui peuvent s’avérer parfois coûteuses. On fait le point !

Quand on commence à chercher un logement étudiant, il est très important de prévoir le budget. Souvent, on ne calcule que le loyer pour l'appartement, mais avec l'appartement vient souvent des charges. C’est pour cette raison qu’on entend parler de loyer avec « charges comprises ». Les charges locatives sont des sommes qui s’ajoutent au loyer principal, elles sont d’abord prises en charge par le propriétaire puis répercutées auprès du locataire. À noter que locataire devra aussi s’acquitter des charges privatives ainsi qu’une taxe d’habitation.  
 
Les charges locatives
           
Les charges locatives sont celles que le locataire doit payer avec son loyer. Il s'agit en fait de sommes réglées par le propriétaire et que le locataire lui rembourse. Elles sont calculées et révisées annuellement. Parmi ces charges on retrouve les dépenses liées à l’usage de l’immeuble, dont les frais de fonctionnement de l’ascenseur, le chauffage collectif, l’eau potable, l’éclairage de la cage d’escalier. Les dépenses d’entretien et les petites réparations des parties communes de l’immeuble comme le nettoyage des parties communes, l’entretien des espaces verts. Et enfin, les taxes dont bénéficie le locataire comme la taxe d’enlèvement des ordures ménagères, la taxe de balayages.
 
D’autre part, le locataire a également d’autres charges à payer dites privatives. Des frais que le locataire doit régler et qui lui sont propres : l'eau, l'électricité, la taxe d'habitation, les abonnements, le petit entretien du logement. Ce sont des frais que le locataire règle directement. Dans les charges privatives, il faut par exemple inclure les frais d'installation (et de résiliation) à internet, en plus de l'abonnement. Avant de signer un bail, il convient de bien interroger le propriétaire du logement pour avoir le détail des charges. Il est d'usage de payer les charges d'avance sous forme d'une provision mensuelle pour charges. Cette avance devra être justifiée et faire l'objet d'une régularisation annuelle.
 
La taxe d’habitation
 
Doit-on payer une taxe d'habitation pour un logement étudiant ? En principe, un étudiant locataire est redevable de la taxe d'habitation. La taxe d'habitation est donc à prévoir dans le budget logement de l'étudiant. Il n’y a pas d’exonération spécifique et de contribution à l’audiovisuel public en faveur des étudiants, même boursiers. Ainsi, si vous disposez d’un logement au 1er janvier de l'année, vous êtes redevable de la taxe d’habitation pour ce logement pour l'année entière.
 
Elle est généralement à régler en même temps que la redevance télévision, que les étudiants sont également censés payer s'ils possèdent une télévision. Cependant, il existe des exceptions au paiement de la taxe d'habitation par les étudiants : lorsqu'ils occupent une chambre meublée chez une personne qui loue ou sous-loue une partie de son habitation. Lorsque le logement est dans une résidence universitaire gérée par le CROUS ou lorsqu'il s'agit d'une résidence conventionnée.

Découvrez nos

résidences

Vous avez des questions, besoin d'aide ?